Photovoltaïque : comment augmenter son autoconsommation ?

 

Comme nous l’avons déjà vu, produire sa propre électricité c’est bien, mais en autoconsommer le maximum c’est mieux.

Dans cet article, vous trouverez des pistes pour améliorer votre autoconsommation et ainsi gagner quelques années sur votre retour sur investissement.

Vous êtes prêts ?!

 

Détectez les possibilités d’optimisations de vos appareils électriques dans la maison.

 

Les appareils utilisant de l’électricité et leurs utilisations peuvent agir de manière plus ou moins forte sur votre autoconsommation.

 

Petit classement des consommateurs électriques de la maison avec leur degré d’optimisation possible :

 

  • Eclairage, ordinateur/bureau, télévision, HiFi, frigo/congélateur: on ne peut pas tellement les optimiser. Il convient de passer au LED, d’éteindre complètement les appareils quand ils ne sont pas utilisés et d’opter pour un frigo/congélateur ayant une bonne classe énergétique (A++, A+++).

 

  • Plaques de cuisson et four : si on en a la possibilité, cuisiner durant la journée. Opter également pour des appareils ayant une bonne classe énergétique.

 

  • Lave-vaisselle et lave-linge/sèche-linge : si on en a la possibilité, les utiliser ou les programmer pour les faire travailler en journée. Ces consommateurs représentent jusqu’à 30% de la consommation électrique d’un ménage !

 

  • Borne de recharge pour la voiture électrique/hybride: les nouveaux modèles de bornes de recharge peuvent fonctionner en harmonie avec une installation solaire pour autant que le véhicule soit branché en… journée !

 

  • Chauffage, eau chaude sanitaire et aération: ces installations peuvent être pilotées de manière automatique soit avec des plages de fonctionnement définies, soit directement sur leur régulation PV-Ready (Photovoltaic Ready). Il s’établit alors un dialogue entre l’installation et le consommateur (PAC, boilerPAC, etc.) qui enclenche un cycle de fonctionnement lorsque la production photovoltaïque est suffisante.

 

Source: VESE

 

Installer un boîtier de type « Smart Home » ou « Smart Energy » pour gérer les consommateurs et la production photovoltaïque.

C’est un système efficace mais onéreux, particulièrement adapté aux appareils n’étant pas PV-Ready (prêts à communiquer avec une installation solaire).  Ces boîtiers sont en général hyper adaptés (presque faits sur mesure pour certains) et permettent de gérer les anciennes générations de PAC, les lave-vaisselles, les boilers électriques…

 

Optimiser la production de chaleur et d’eau chaude sanitaire.

C’est un des plus gros consommateurs de la maison. Si vous vous chauffez avec une PAC ou des radiateurs électriques et que votre eau chaude sanitaire est également produite avec de l’électricité il vous faudra modifier certains paramètres.

Tout d’abord les températures désirées : avez-vous vraiment besoin qu’il fasse 22° dans votre maison ?

L’augmentation de la température désirée de +1°C entraine une hausse de la consommation électrique de 17% ! Pensez à régler correctement le mode « Nuit » afin de ne pas consommer inutilement. Les monteurs de service qui effectuent l’entretien de votre PAC ou votre chauffagiste sont les meilleurs interlocuteurs pour régler correctement votre système de chauffage.

Si votre maison comporte de grandes baies vitrées exposées au Sud, les thermostats d’ambiance sont recommandés afin de gérer au mieux la température des pièces en tenant compte de la température intérieure et extérieure pour éviter les surchauffes et le phénomène « fenêtres en imposte ».

Faites fonctionner votre PAC, votre boiler électrique, vos radiateurs électriques en journée. Le rendement des PAC dépend en très grande partie de la température extérieure : il est donc meilleur en journée quand les températures sont plus douces.

Si vous avez des radiateurs électriques, pensez à installer une minuterie qui les enclenchera à intervalles réguliers tout au long de la journée.

Vous pouvez régler le fonctionnement de votre boiler électrique pour des charges en journée.

 

Si votre système de chauffage radiateurs électriques est trop énergivore pensez à le remplacer : le subventionnement pour le remplacement des radiateurs électriques est disponible et conséquent et vous ferez de réelles économies sur le long terme.

 

Installer une batterie pour installation solaire.

C’est LA solution.

 

La batterie a plusieurs fonctions très intéressantes :

 

  • Stocker le surplus d’électricité produite durant la journée pour une utilisation lorsque l’installation ne produit pas,
  • Piloter de 1 à 4 gros consommateurs directement, sans boîtier supplémentaire : PAC, boiler électrique, borne de recharge…
  • Tranquillité d’esprit : plus besoin de penser à enclencher les appareils en journée, la batterie fait le tampon en se déchargeant tant le jour que la nuit selon la demande.

Le saviez-vous ? Une batterie permet d’augmenter l’autoconsommation jusqu’à 80% voire plus selon les cas !

 

 

Optimiser la recharge du véhicule électrique.

Si vous le pouvez, rechargez en journée. Certains propriétaires de véhicules électriques pensent utiliser leur voiture comme une batterie domestique : l’état de la technique actuelle ne permet pas encore de stocker dans la voiture la journée et de décharger la nuit. Et même si c’était possible, je me questionne sur la taille des batteries qui devront être installées dans les voitures, sur leur efficacité sur le long terme et l’autonomie des véhicules…

 

Source: VESE

 

 

J’espère que ces quelques pistes d’optimisation vous seront utiles, et n’hésitez pas à partager vos autres astuces en commentaires !

 

Des questions ? Je vous réponds volontiers par mail info@easy-sun.ch ou par téléphone +4177 532 87 14 !

 

 

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *