Tesla & l'énergie solaire

 

On ne peut pas y échapper sauf si l’on vit sur Mars (quoi que non, vu qu’il veut y aller!), le phénomène Tesla et son étrange dirigeant*, Elon Musk, sont souvent sur le devant de la scène Energie & Mobilité.

*étrange: cet homme pense que l’on vit dans une simulation.

“Il y a une chance sur des milliards que notre réalité soit la bonne.” Elon Musk

 

Côté mobilité, il y a eu la Model S. Puis la Model X. Et la Model 3. Puis la Model Y. Et le Cybertruck (plutôt spécial niveau design faut avouer). Des supers voitures, que j’ai eu plusieurs fois l’occasion de conduire et dont j’admire la conception et les performances.

Et puis il y a le pôle “Energie”. Et je dois les remercier car leurs annonces ont littéralement fait changer l’opinion de beaucoup de personnes quant à l’énergie solaire et surtout au stockage.

Je me souviens encore du lancement de la PowerWall V1 en 2016: nous avons été submergés de demandes d’infos mais nous n’avons malheureusement pas pu donner une suite positive pour les installations: la batterie était calibrée pour le réseau électrique US et non autorisée par de nombreux GRD car non triphasée.

A l’heure actuelle, nous en sommes à la 3ème version de la PowerWall. Mais je ne vais pas parler de la batterie Tesla dans cet article… Pourquoi?

Parce qu’un autre produit est en développement et cet autre produit promet d’être révolutionnaire!

Connaissez-vous SolarGlass Roof ?

Non?

Normal, ce n’est pas encore disponible en Europe… Mais qu’est-ce-que c’est? du verre solaire?!

Ce sont des tuiles solaires, donc des capteurs photovoltaïques au look de tuiles.

Vous connaissez sans doute les tuiles Panotron, ou encore les capteurs intégrés tels que MegaSlate.

Tuiles solaires Panotron

 

Tuiles solaires Megaslate

 

Et Tesla place la barre beaucoup plus haut que ces derniers et à presque tous les niveaux.

Comme pour la #PowerWall, on en est à la 3ème génération, la première étant sortie en 2017. Les 2 générations de Solar Roof étaient réservés à des clients privilégiés ou à des employés de Tesla et ont été installées au compte goutte uniquement aux USA. Environ 200 installations ont été réalisées depuis 2017.

Tesla a rencontré de nombreux problèmes notamment la durée d’installation qui s’est avérée très longue, les manques de personnel d’installation compétent “Tesla certified” et des performances des tuiles discutables.

Mais c’est en faisant des erreurs que l’on apprend et ça Monsieur Musk l’a bien compris.

Une 3ème version, un changement de nom et la promesse d’une commercialisation de masse, les objectifs sont clairs: 1’000 toitures solaires par semaine aux USA et un lancement en Europe.

Et pour séduire un large panel de clients, Tesla a développé des finitions adaptées à quasiment tous les toits!

 

 

 

 

Ok, c’est bien, mais de près, ça ressemble à quoi?

Et côté performances, ça donne quoi?

Eh bien ce n’est pas fameux.

Prêts à dégainer votre calculette?!

C’est parti!

Calcul de l’efficacité d’un capteur solaire:

1. vous multipliez la longueur et la largeur des modules solaires complets, y compris le cadre non producteur d’énergie, pour obtenir la surface du produit. 

2. vous divisez la surface du module par 1 000, car les modules solaires sont évalués sur la base de conditions de test standard de 1’000 W/m 2 . 

3. vous divisez la puissance nominale du module (24 W dans ce cas) par la zone du module qui devrait fournir la valeur d’efficacité.

Dans le cas des spécifications du module solaire Tesla, nous avons des dimensions de 1140 mm x 430 mm. Sur la base de ces valeurs sur l’étiquette (qui ne représentent pas la zone exposée du produit final installé), l’efficacité du capteur est de 4,9%.

Pour info: la première cellule solaire moderne inventée dans les Bell Labs en 1954 avait une efficacité de 4% et nous sommes en 2020.

En incluant les bords de capteurs en plastique dans le dimensionnement on peut supprimer 10% de la largeur et 33% de la hauteur: au final 8.1 % d’efficacité.

Un peu mieux mais très loin des 14% des capteurs Thin-film et des 21% des capteurs standards.

Alors ok, on en met plus vu que l’on fait toute la toiture, on peut se permettre d’avoir des puissances par modules plus faibles mais franchement le rendement est vraiment bas.

Je suis curieuse de connaître les tarifs et de rapporter cela au m .

 

 

Pensez-vous que le SolarGlass Roof  de Tesla sera disponible en Suisse en 2020?

 

Pour ma part je suis plutôt dubitative mais je me réjouis d’avoir des infos/des formations sur ce produit pour pouvoir vous conseiller dans votre projet solaire!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *